Cyril Ramaphosa, Président par intérim depuis février 2018, bat campagne pour le Congrès National Africain (ANC) afin de lui assurer une nouvelle victoire en mai prochain. Si le nouveau dirigeant de l’Afrique du Sud jouit d’une image positive auprès des investisseurs et d’une partie de la population, plusieurs scandales, indirectement liés au mandat de son prédécesseur, entravent le parti historique de Nelson Mandela.

 

 

“Héritage de Mandela”, “Héritage de Zuma”

 

Vous aimerez aussi