Lors des législatives du dimanche 22 octobre 2017, la coalition gouvernementale du président argentin Mauricio Macri est arrivée en tête de toutes les provinces les plus peuplées du pays. Le président a alors annoncé la poursuite des réformes entamées depuis deux ans. D’aucuns le définissent comme un « Macron argentin ». Issu de la famille des « empresarios » -chefs d’entreprise-, partisan de la « mondialisation heureuse », on lui confère de nombreux points communs avec « Jupiter ». Plus libéral que social, où productivité rime avec rentabilité, ses mesures de développement ont déjà entraîné la perte de centaines de milliers d’emplois. M.Macri a également taillé dans le budget des aides publiques. Il a, entre autre, diminué des subventions sur les factures d’eau, d’électricité et de gaz. Dès lors, M.Macron et M.Macri forment-ils la paire « Jupiter & Zeus » ou bien seulement, M&M’s ?

Dessin : Marine Petit-Jean

Vous aimerez aussi