Le 7 février, le Parlement israélien a voté une loi légalisant l’appropriation par l’État de centaines d’hectares de terres palestiniennes. Ce texte ouvre la porte à la légalisation des nombreuses colonies israéliennes sauvages en terre palestinienne, jusqu’ici illégales. Cette adoption a notamment été poussée par les parlementaires d’extrême-droite et est fortement contestée au sein même de la majorité. Elle pourrait être rétorquée par la cour suprême.

Crédit Seldoon.

Vous aimerez aussi