Cyber diplomatie et tensions au sein du cyberespace: analogie inéluctable

Description d’une analogie dans l’ère digitale

Le cyberespace permet l’émergence des échanges entre différentes parties.
Néanmoins, le caractère de ses échanges — positifs ou négatifs — restent à être qualifié. En effet, diverses interactions se produisent tous les jours, heures, minutes et secondes. Ces interactions ont un impact incommensurable sur les relations au sein du cyberespace, et notamment au regard de la Communauté Internationale.

Ces interactions provoquent donc des tensions au sein du cyberespace, qui ont besoin de cadre et de gérance régulés, afin de maintenir un certain savoir-vivre et savoir-être dans cet espace.

De même, ces tensions provoquent des frictions qui peuvent accroître les cyberattaques, et atteindre la cybersécurité, un des pans de la cyber diplomatie. 

Selon Shaun Riordan, titulaire de la Chaire cyberespace et diplomatie au sein de l’Institut Européen pour les Etudes Internationales (EIIS), la cyber diplomatie est définie comme étant l’utilisation des outils et des questions diplomatiques pour résoudre les enjeux issus du cyberespace.

Ainsi, l’analogie entre la cyber diplomatie et les tensions au sein du cyberespace est l’effort d’explication de tentatives permanentes qui présentent des réponses à ce type de problème récurrent.
Puisque la cyber diplomatie s’inscrit dans une logique d’application des instruments diplomatiques pour résoudre les problèmes issus du cyberespace, l’état de la situation a conduit à des changements dans les agendas diplomatiques. Ces changements ont été considérés dans le contexte des menaces issues du domaine cyber qui sont également des priorités.

 

Action diplomatique, manoeuvre nécessaire

2.1. L’impact d’une action diplomatique dans les relations internationales

 Sachant qu’une action diplomatique implique l’intervention d’un Etat ou d’un gouvernement dans le cyber domaine, il s’agit de prendre en considération de nombreux facteurs ayant des significations non négligeables:

-l’escalation du niveau des cyber attaques;

-l’utilisation d’ “armes“ propres au domaine cyber.

Pour agir, les Etats peuvent d’abord s’appuyer sur différentes stratégies et premiers outils mis à leur disposition:

-des stratégies d’action particulières et des rapports, par exemple l’Australie qui est très impliquée dans le domaine cyber;

-l’observation et la reconnaissance des 11 normes volontaires, votées lors du Groupe d’Experts Gouvernementaux des Nations Unies, en 2015. 

2.2. L’illustration de NotPetya, WannaCry,…

Par exemple, NotPetya a été une cyber attaque désignée comme la plus dévastatrice de l’Histoire, d’après Andy Greenberg. L’auteur décrit son origine et sa dimension après son premier impact sur la plus grande entreprise danoise de navires opérant au niveau mondial, A.P. Møller-Mærsk.Tout est parti d’une cyber attaque initialement nommée Petya.

En effet, il s’agissait d’un programme malveillant (malware), issu des systèmes de Windows (Master Boot Record ou MBR), ayant eu lieu en 2017.
Ce maliciel s’est propagé rapidement, par le support de vulnérabilité de ces systèmes Windows.
Par ailleurs, une attaque assez similaire, connue sous le nom de WannaCry l’aurait exploité.
De plus, ce rançongiciel aurait utilisé le même exploit “Eternal Blue“ de la NSA.
NotPetya est survenu suite à la modification d’une partie du maliciel originel: ce qui lui a valu une plus grande rapidité de propagation.

Ainsi, l’action diplomatique pour ces cyber attaques d’envergure mondiale a dénoté d’une certaine capacité d’agir.
Dans le sens où l’attribution est un moyen diplomatique pour littéralement attribuer une attaque à un Etat-nation.
Une coalition d’Etats s’allie pour mettre la lumière sur l’acteur en question.
Les raisons peuvent être de nature diplomatique, politique, économique ou autre, et notamment justifiées preuves à l’appuie.

En résumé

Pour conclure, la présence d’une cyber diplomatie est en pleine expansion.
Notamment, pour faire face à des tensions, et par conséquence, des cyberattaques de plus en plus sophistiquées, il devient primordial de prendre conscience de l’importance de la Cyber diplomatie.
Pour les politiques étrangères des pays, la Cyber diplomatie est devenue un enjeu majeur, dû à la nature interdisciplinaire du domaine.

Enfin, un travail en profondeur est encore de mise, car cela se fait sur le long terme.
Parallèlement aux initiatives mondiales, régionales en cours et à avenir, la recherche dans le domaine de la Cyber diplomatie est d’autant plus primordiale.
Car cela permettrait d’apporter des éléments académiques, scientifiques et empiriques. Ils seraient des supports essentiels pour l’avancement vers un bilan concret, voire satisfaisant.

 

Crédits photo : Picpedia

Vous aimerez aussi