DAFT PUNK: Les masques tombent

Depuis le 22 Février 2021, le monde de la musique est en deuil. Après vingt-huit années de collaboration, quatre albums, deux films et des collaborations cinq étoiles, les Daft Punk déposent les masques. Thomas Bangalter et Guy Manuel de Homem-Christo, de leurs vrais, nom ont surpris tout le monde en dévoilant la vidéo sobrement nommée épilogue. Celle-ci reprend des images de leur film Electroma et suggère la mort de leur duo. Des débuts timides à une fin au sommet de la gloire, retraçons le destin unique d’un groupe mythique.

1992 : Leur premier groupe Darlin’ que le public ne chérira pas

C’est au tout début des années 90 que Thomas Bangalter et Guy Manuel de Homem-Christo, rencontrés sur les bancs de l’école, créent leur premier groupe. Ils sont alors accompagnés de Laurent Brancowitz qui quittera le groupe pour devenir guitariste des Phoenix. Le groupe de punk sortira quatre titres dont le plus célèbre Cindy So Loud se vendra à 1500 exemplaires. Il est donc évident que cet opus n’a point été synonyme de succès et le groupe se séparera très vite.

Néanmoins, c’est grâce à ces débuts timides que le duo trouvera le nom de son groupe. En effet le journal anglais Melody Marker qualifiera leur musique de « Daft Punk », punk idiot. C’est sous ce nom que le groupe signera des succès internationaux parmi lesquels Get Lucky avec Pharell Williams ou encore I feel it comming avec The Weeknd.

1995 : Da funk, premier succès

File:Da Funk.png - Wikipedia

Source image : wikipédia

En Mai 1995 les Daft Punk publient Da Funk, leur premier succès en tant que duo. Le morceau d’électro qui rend hommage aux accents funk et electro se place au top des charts. Septième en France, seizième en Finlande ou neuvième en Belgique, cette musique fera danser le monde entier. Ne contenant aucune parole, Da Funk se démarque par son originalité et nous invite à nous transporter dans leur univers instrumental.

Le clip est également devenu mythique. Réalisé par Spike Jonze, réalisateur du film Her avec Joaquin Phoenix, il met en scène un homme à masque de chien déambulant dans les villes de New York. Ce dernier s’appuie sur une béquille et nous propose de multiples rencontres qui offriront quelques bruitages au clip. Le duo réinventera ce format vidéo en en faisant un court métrage là où avant il n’était qu’un amas d’images créant une vidéo.

2003 : Interstella 5555, leurs débuts dans l’industrie cinématographique

Interstella 5555 (Movie) Cameo | Music Soundtrack done by Da… | Flickr

Source image : Flickr

Daft Punk est un groupe qui est partout et surtout où nous ne l’attendons pas. C’est ainsi qu’ils ont envahis les grand écrans en 2003 avec le film Interstella 5555 réalisé avec Leiji Matsumoto, mangaka et père du célébrissime Albator. Ce premier opus relate des aventures de quatre musiciens kidnappés par un ravisseur manager rêvant de faire le plus grand groupe sur terre. Cet animé est alors le métissage entre l’art graphique japonais et la French Touch, musique dont les Daft Punk sont les égéries.

La bande-son du film est composée de leur album Discovery dont est tiré le célèbre titre One More Time. Par ailleurs, le clip de ce morceau est fait des esquisses de Leiji Matsumoto. L’album rencontrera un franc succès et initiera définitivement la légende du duo casqué. L’album restera 215 semaines dans les charts Français et sera dans les classements Espagnol, Suédois, Finlandais ou encore Thaïlandais. Alors que personne ne connaîtra leur visage, le monde entier aura sur les lèvres le nom des Daft Punk.

2013 : Pharell Williams leur porte chance

Daft Punk - Random Access Memories | Alexis Orssich | Flickr

Couverture de l’album Random Access Memories (Source image : Flickr)

Tel des phénix, les Daft Punk reviennent sur scène huit ans après la sortie de leur dernier album, Human after all. Ils retrouvent sur leur premier single Get Lucky, Pharrell Williams et le guitariste Nile Rodgers. Le clip met en scène les quatre artistes dans un décor noir et intimiste. L’efficacité sera synonyme de succès puisque que le duo Français fera une razzia lors des Grammy Awards.

Le 10 Février 2013, à Los Angeles tous les journalistes ont un nom aux lèvres : Daft Punk. Les porte-paroles de la french touch reçoivent lors de la prestigieuse cérémonie des Grammy Awards près de quatre prix. En effet, Get Lucky reçoit le prix du record de l’année et du meilleur duo de pop. Leur album, quant à lui, devient le meilleur album de l’année ainsi que le meilleur album d’électrodance. L’année 2013 est définitivement celle du retour de leur succès.

2021 : Traversée du désert et séparation

Le 22 Février 2021, les Daft Punk surprennent tout le monde en déposant une nouvelle vidéo YouTube. Alors que beaucoup espérait un nouveau titre, la vidéo nous offrit une fin. La fin d’une longue collaboration jonchée de succès et de silences, mais aussi de surprises. Cette séparation, personne ne l’attendait. Cela faisait près de sept années que le duo n’avait publié ni nouveau nitre ni nouvel opus.

La vidéo est des plus poétique. Tout débute dans un désert, les deux comparses marchent l’un à côté de l’autre. L’un ralentit, l’autre avance mais les deux sont dans la même direction. Thomas Bangalter ralentit mais son ami ne le remarque. Guy Manuel de Homem-Christo se retourne et appuie sur un détonateur. Son ami explose, sans un bruit, sans musique. Loin d’être une fin, on pourrait voir un début puisque le survivant s’avance vers un soleil. Peut-être est-ce ici l’annonce d’un nouveau projet solo à venir.

 

Ainsi se conclut notre rétrospective des Daft Punk. Tantôt rois du monde musical, tantôt traversant le désert du succès, le duo Français a marqué à tout jamais la musique mondiale. Dans une société où le paraître prend chaque jour plus de place, le choix du casque semblait singulier. C’est ce casque qui les fit remarquer et les a rendu inoubliables. Aujourd’hui encore nous pensons à eux à la vision de cet objet. Alors on ne peut que leur souhaiter de nous voir danser à tout jamais au rythme de leurs sons aux multiples succès.

Vous aimerez aussi