Retrouvez Demain L’orient, l’émission spécialisé sur le moyen orient du partenaire RL2. Pour ce deuxième épisode, focus sur le conflit syrien par une approche socio-historique.

Pour sa deuxième émission, Demain l’Orient revient en profondeur sur un évènement traité par nombre de productions médiatiques occidentales : la crise puis le conflit syrien de 2011. Hélas, le fait la prolifération d’analyses, de commentaires et autres regards sur celui-ci ont tendu à brouiller les enjeux de ces malheureux évènements.

A trop tenter de rechercher les causes du conflit, nombre d’observations qui en ont été réalisé ont fini par faire oublier des évidences pourtant simples : la Syrie a existé avant 2011. Syriennes et syriens ont existé avant 2011. Alep, Damas, Homs et la millénaire Palmyre ont existé avant 2011. Ainsi est-ce à travers une approche socio-historique que l’invité de ce nouvel épisode, nous transporte au XIXème siècle moyen-oriental, en se concentrant sur une Syrie, région à ce moment inscrite au sein d’un Empire Ottoman, alors qualifié « d’homme malade de l’Europe » par les Princes des Nations émergentes européennes.

Matthieu Rey, chercheur au CNRS, associé de recherche au Collège de France et historien nous enseigne l’art de prendre du recul dans la lecture de l’histoire. Fermons les yeux, marquons une pause, remémorons-nous… D’où vient la Syrie ? Qui est Bachar El-Assad ? Qui est Hafez El-Assad ? Quels ont été les évènements marquants dans l’histoire contemporaine de ce pays ? Quels rapports entretient-il avec ses voisins ? Qui sont les Alawites ? Quelle religion y-est pratiquée ? Comment celle-ci est réapproprié par les syrien.n.es ?

Nous vous proposons, non pas des réponses toute faite à ces questions, mais bien un trajet, un parcours réflexif sur ce sujet à l’aide du fin recul historique de notre invité, l’éminent Matthieu Rey.

 

Retrouvez l’émission sur le site de notre partenaire Le troisième Lieu (Ici).

Marocain, étudiant en science politique à Lyon, je suis un fervent passionné d’écriture et de tout ce qui touche au savoir et à la découverte. Ma double-culture m’incite souvent à faire le pont entre l’occident et l’orient dans mes écrits !

Vous aimerez aussi