ECOSIA : Le moteur de recherche vert qui n’a pas à rougir

Vert et engagé, Ecosia se présente comme le moteur de recherche de notre temps. Face à la menace écologique, chaque geste compte. Alors, lorsque les défenseurs de l’environnement ont la possibilité de planter des arbres à la moindre recherche, ils se ruent sur Ecosia. Cependant, les sceptiques ne croient pas en cette pseudo bonne action qui leur paraît impossible. Alors, à qui faire confiance ? Les écologistes croyant à la reconstruction des forêts et à la préservation de l’environnement grâce à un Internet ou les sceptiques ?

Le 7 Décembre 2009, Christian Kroll lance le moteur de recherche Ecosia. Celui-ci, se démarque des autres en promettant de planter des arbres à la moindre recherche. Le moteur s’appuie sur Bing, moteur de recherche de Microsoft et les publicités pour générer ses revenus. Ainsi, il gagne de l’argent qui permet de lutter contre la déforestation. Selon Ecosia, ce sont près de 12 858 770€ qui ont été investis sur 9000 sites de reforestation. Mais comment les 15 000 000 d’utilisateurs actifs participent à la lutte en faveur de l’environnement ?

Comment fonctionne un moteur de recherche ?

Avant d’aller plus loin dans notre enquête, revoyons nos bases : le fonctionnement d’un moteur de recherche. Un moteur de recherche est un outil qui permet de rechercher des références facilement sur Internet. Pour cela, il s’appuie sur des bases de données où il puise chaque information que nous recherchons en un clic.

Ecosia s’appuie sur la base de données de Bing, le célèbre moteur de recherches de Microsoft. Ce dernier est le second moteur de recherche le plus sollicité derrière Google. Ecosia fait des bénéfices grâce aux publicités affichées à chaque recherche et reverse une partie de ses fonds dans la plantation des arbres.

Mais comment est né ce moteur de recherche ?

Ecosia est avant tout le grand projet d’un homme : Christian Kroll. Il lança en décembre 2009 Ecosia, dont les locaux sont basés à Berlin en Allemagne. Cette idée lui vint après de nombreux voyages où il a pu constater les ravages du réchauffement climatique. Alors, il eut cette idée simple : financer la plantation d’arbres depuis des recherches Internet.

Aujourd’hui Ecosia c’est près de 15 millions d’utilisateurs actifs, plus de 100 000 000 d’arbres plantés et 1 571 576€ de revenus pour le mois d’octobre. Le moteur de recherche s’est diversifié et détient même une boutique. Il est possible d’y acheter des vêtements produits de façon renouvelable et éthique, en coton organique. Encore une fois, le site promeut la reforestation avec la plantation de 20 arbres par t-shirt acheté.

Comment le moteur plante-t-il vraiment des arbres ?

De manière simplifiée, nous pouvons dire qu’Ecosia gagne de l’argent sur les publicités entourant chacune de nos recherches. Cependant, nous ne cliquons pas sur toutes les publicités qui s’offrent à nous. Alors le site obtient près de 0,5 centime d’euro par recherche. Ceci est peu pour planter un arbre, il faut donc en moyenne 45 recherches pour participer à la reforestation.

De plus, le site peut s’appuyer sur les achats exercés sur la boutique pour se financer. Le site est totalement transparent sur ses revenus et met à disposition tous ses bilans financiers. Il est donc possible de suivre mensuellement les bénéfices d’Ecosia ainsi que les investissements faits par le moteur de recherche. Les plus sceptiques peuvent donc constater les actions, du moins officielles, menées par Ecosia.

Plus qu’un moteur de recherche, un moteur de sensibilisation

Ecosia suit tous les codes pour plaire à une jeunesse amoureuse de la cause écologique. En effet, depuis 2018 se développe le mouvement School Strikes for Planet ou Fridays for Future. Ce dernier pousse les jeunes à faire l’école buissonnière pour le climat. Il témoigne d’une volonté collective de voir les choses bouger. Ecosia soutient donc ces jeunes en leur proposant de faire de la sensibilisation dans leur établissement scolaire. Le moteur a bien compris que la jeunesse seule peut l’aider à se développer.

Par ailleurs, Ecosia est un moteur de recherche qui cherche la transparence. Ainsi, il est possible de constater l’empreinte carbone du site. De plus, Ecosia possède un blog qui propose une réelle campagne de sensibilisation écologique. Nous pouvons donc dire que ce moteur est avant tout fondé sur la compréhension des enjeux de notre temps.

Pour conclure nous pouvons dire que l’ascension d’Ecosia est loin d’être achevée. En effet, le moteur de recherche semble avoir trouvé la cible parfaite de notre temps : une jeunesse en quête d’une vie harmonieuse avec la planète. Il se fonde alors totalement sur les attentes de notre génération voulant prendre soin de notre environnement. Si les plus sceptiques ne croiront pas à ce moteur plein de bonne volonté, nul doute qu’Ecosia a pourtant déjà trouvé un public prêt à le soutenir et participer à son développement pour préserver l’environnement.

 

Photos de @mattis_se et Dominic Wunderlich

Vous aimerez aussi