(Français) Un mois, un poème : The black unicorn, Audre Lorde (1)

Nous voilà partis pour une nouvelle série dans laquelle un poème sera mis en avant chaque mois. Aujourd’hui, nous découvrirons ensemble The black unicorn, premier poème d’un recueil éponyme composé par Audre Lorde.

La poète

Audre Lorde est une écrivaine et poète américaine née en 1934 et décédée en 1992. Femme noire dans un état américain ségrégationniste, elle subit tout au long de sa vie le racisme. En effet, elle est à plusieurs reprises personnellement attaquée et insultée. Son oeuvre nous laisse entrevoir, au-delà d’une quête d’identité, une affirmation de celle-ci. Audre Lorde ne se cherche pas – ou plus -, elle est. Elle est une femme noire, lesbienne, et ne cessera de militer pour le féminisme et contre le racisme.

Le poème

Le poème “The black unicorn” pourrait être décrit comme un poème de la colère. Audre Lorde semble y mettre en mots le ressenti des Afro-Américains d’alors face à un système ségrégationniste qui, pour se justifier, renvoyait la faute sur la communauté noire. C’est ce qui explique les adjectifs négatifs utilisés au début du poème. Cependant, cette colère, bien qu’elle ne semble pas perçue par la société, est finalement qualifiée d’« acharnée » à la fin du poème, comme implacable. Ainsi, Audre Lorde décrit également ici un sentiment de révolte croissant, de “fureur”.

D’un point de vue plus stylistique, le poème se démarque par ses vers libres, très proches de la prose. Les répétions, que ce soit d’expressions – comme “the black unicorn” – ou de sons créent un rythme saccadé. Ces dernières appuient d’ailleurs le thème de la révolte. De plus, l’utilisation des sons “r” et “k” accentue celui de la colère. Enfin, la répétition de propositions positives à la fin, rompue par une négative, donnent d’autant plus de poids à cette négation de liberté.

THE BLACK UNICORN

The black unicorn is greedy.
The black unicorn is impatient.
The black unicorn was mistaken
for a shadow
or symbol
and taken
through a cold country
where mist painted mockeries
of my fury.
It is not on her lap where the horn rests
but deep in her moonpit
growing.
 
The black unicorn is restless
the black unicorn is unrelenting
the black unicorn is not
free.

LA LICORNE NOIRE

La licorne noire est gloutonne.
La licorne noire est impatiente.
La licorne noire a été prise 
pour une ombre
un symbole
et menée
à travers une contrée glaciale
où la brume teintait les railleries
de ma fureur.
Sa corne ne repose pas entre ses genoux
mais au plus profond de son lit
De lune.
 
La licorne noire est agitée
la licorne noire est acharnée
la licorne noire n’est pas
libre.

(Traduction personnelle)

You may also like