Les soupçons d’esclavage opérés par certains « passeurs » libyens visant les migrants subsahariens se sont confirmés. D’importantes manifestations se sont déroulées afin de protester contre ce phénomène, survenant alors que le régime du pays se trouve fragilisé par l’implantation de groupes terroristes sur une partie de son territoire.

Vous aimerez aussi