Mis en minorité dans son parti, Pedro Sánchez, secrétaire général du PSOE, a été obligé de démissionner le 1er octobre 2016.

Crédit Elio Prophette

Crédit Elio Prophette

 

Vous aimerez aussi