Dans un climat de risques d’attentat très élevé, l’Euro 2016 se déroule sous haute surveillance, avec des fouilles et palpations de millions de visiteurs dans les dix stades et les fan zones. À quelques jours de l’ouverture de l’Euro, le djihadiste ayant assassiné un couple de policiers à Magnanville, Larossi Abballa, a appelé à faire « [de] l’Euro un cimetière ».

Crédit : Piero

Crédit : Piero

Vous aimerez aussi