Crédit Manon Bernard.

From London with hope

Londres, une ville affaiblie ? Une ville sans vie ? Après les attaques terroristes qui y ont eu lieu, Le Journal International est allé à la rencontre de Londoniens d’un week-end, d’un an ou d’une vie. Ils ont pu nous livrer leurs sentiments sur la capitale britannique.

« Londres, c’est d’abord un choix ». Maelyse habite dans la capitale depuis neuf mois. La ville  semble en effet accueillante : multiculturelle, vivante, innovante. Mais qu’en est-il du quotidien des Londoniens ? Pour Elgan, d’origine galloise, « la vie à Londres est unique, intéressante, vibrante. Elle permet la diversité et un environnement multiculturel ».

« Londres ne doit pas avoir peur »

Ces derniers temps, les attentats terroristes ont touché la ville cosmopolite. Le 22 mars 2017 a eu lieu l’attentat de Westminster, suivi par celui du 3 juin 2017 au London Bridge. La peur semble avoir augmentée à Londres. Elgan ajoute qu’il fait « plus attention à son entourage » depuis les attentats.

Selon les témoignages récoltés, une période de renfermement post-attentat a eu lieu. Durant quelques jours, la ville s’est arrêtée de sortir, de rire, de vivre. Cette période a été de très courte durée. Les terrasses des cafés se sont de nouveaux remplies, les musées redevenus animés. Un Lituanien d’une vingtaine d’années, que nous appellerons James, a choisi d’emménager ici. Pour lui, « Londres n’a pas succombé à la peur ». La ville s’est remise en mouvement. Tous nos interlocuteurs s’accordent à le dire : « Londres ne doit pas avoir peur ». Ils montrent la force incroyable de la ville.

Crédit Manon Bernard.

Crédit Manon Bernard.

Londres, « métropole des cultures »

La force et la culture londonienne seraient finalement son mode de vie cosmopolite. Selon James, « la ville permet de nombreuses rencontres ». Il ajoute qu’il a choisi Londres car c’est la « métropole des cultures », un point de rencontre qui envoie un fort message de vivre-ensemble au monde entier. Il reflète la force de Londres et décrit une vie quotidienne pleine de richesses.

Photo de bannière : Londres. Crédit Manon Bernard.

Vous aimerez aussi