La Ghouta orientale, région proche de Damas, est en proie depuis 2013 à de violents combats entre rebelles syriens et forces de Bachar el-Assad. Pour l’aide humanitaire, obtenir un laisser-passer est extrêmement difficile. Par conséquent, les ONG peinent à approvisionner en nourriture, en eau potable et en médicaments la population enclavée. Les enfants sont les première victimes, souffrant de malnutrition aiguë. C’est d’ailleurs en Ghouta orientale qu’avait eu lieu l’attaque au gaz sarin en août 2013, faisant des centaines de morts, dont une majorité d’enfants.

You Shall Not Pass – « Not even for a baby’s bottle ? » – Crédits Lucie

Étudiante en science politique, curieuse, je (re)dessine le monde avec légèreté.

Vous aimerez aussi