Kiji : l’enchanteresse île de bois

Article publié le 7 avril par Continent Russie, blog partenaire du Journal International.


L’île de Kiji (718 kilomètres au nord de Moscou), en République de Carélie, est l’une des plus grandes merveilles du patrimoine culturel russe. Située sur le lac Onega, le deuxième plus vaste d’Europe (248 x 82km), elle est en effet célèbre dans tout le pays pour son architecture en bois, typique du Nord de la Russie.

Elle doit notamment sa popularité à son majestueux pogost (enclos paroissial), érigé sans le moindre clou et classé à l’UNESCO depuis 1990. Joyau architectural, ses coupoles de bois époustouflent les visiteurs, avant même que ceux-ci n’aient atteint le rivage.

KijiHistoriquement, en divers points bien distincts de l’île ont vécu des communautés de peuples différents: Russes, Caréliens et Vepses. De nos jours, si une partie de cette langue de terre fait office de musée à ciel ouvert, une autre est occupée par un petit mais pittoresque village habité. Un lieu véritablement sublime, au relief marqué et embelli par les couleurs de l’automne naissant.

 

Erwann Peñsec

Vous aimerez aussi