Le 17 mai, les Norvégiens célèbrent leur Constitution

Défilés, drapeaux et costumes traditionnels sont de sortis le 17 mai dans toute la Norvège. Les Norvégiens fêtent l’adoption de la Constitution le 17 mai 1814. Pour beaucoup d’entre eux, il s’agit du jour le plus important de l’année. Hurra !

Le 17 mai est aussi appelé fête de la Constitution. La Constitution norvégienne a été adoptée le 16 mai 1814 et signée le 17 mai par l’Assemblée d’Eindsvoll. Le texte a subi quelques modifications mais est toujours en vigueur aujourd’hui. La Constitution de la Norvège de mai 1814 fait office de déclaration d’indépendance à la suite de la dissolution de l’union dano-norvégienne. Cependant, le Danemark prévoyait de céder la Norvège à la Suède. L’indépendance norvégienne est de courte durée. Après une guerre suédo-norvégienne lors de l’été 1814, la Norvège accepte une union personnelle avec la Suède à condition de conserver sa Constitution et son administration.

Défilé devant le palais royal à Oslo le 17 mai 2016. Crédits: Peter Hebæk.

La Norvège ne devient un État indépendant qu’en octobre 1905. Durant les premières années d’union avec la Suède, célébrer le 17 mai 1814 était mal vu par la famille royale suédoise. D’ailleurs, le roi Johan de Suède a interdit les festivités de 1820 à 1829. Mais des célébrations spontanées par les étudiants vont se faire peu à peu une place. En 1833, le poète norvégien Henrik Wergeland propose de recommencer les célébrations. Le 17 mai devient alors fête nationale de la Norvège.

Des enfants défilant avec leur école à Trondheim. Crédits: Séverine Floch.

Les Norvégiens et les Norvégiennes en costume traditionnel

Le 17 mai, les Norvégiens débutent la journée avec un petit-déjeuner traditionnel, en famille ou entre amis. Ce petit-déjeuner se compose généralement de saumon, de fromage, d’œufs brouillés, de gâteaux et de champagne. En ce jour spécial, des drapeaux aux couleurs de la Norvège sont accrochés sur les maisons et l’ensemble des bâtiments. Les Norvégiens revêtissent l’habit traditionnel, le bunad. Le costume diffère selon les régions de la Norvège. Ensuite, dans la matinée, les Norvégiens se retrouvent dans les villes pour célébrer ensemble le 17 mai. Il y a différentes parades organisées. Le plus grand cortège défile à Oslo, près du palais royal d’où le roi et sa famille saluent la foule.

Barnetog à Trondheim. Crédits: Séverine Floch. 

Le 17 mai n’est pas seulement le jour de la constitution, mais aussi le jour des enfants. Dans la plupart des villes de Norvège, il y a un barnetog, autrement dit, un défilé des enfants. À Trondheim, dans la région du Trondelag, à l’ouest du pays, trois parades se sont tenues le 17 mai 2019. Le matin, les enfants ont défilé en costume traditionnel avec leurs écoles. Un second cortège, composé des organisations étudiantes, des associations  et des fanfares, leur a succédé, avant de finir avec le cortège des Russ. Les Russ sont les futurs bacheliers de l’année et sont reconnaissables à leurs combinaisons bleues et rouges.  Pour eux, il s’agit de fêter la fin de treize années de scolarité dans le primaire et le secondaire en même temps que la Constitution. Les Norvégiens suivent ce programme dans la joie et la bonne humeur avec leurs proches, tout en dégustant hot dogs et glaces.

Photo de bannière: Séverine Floch.

Vous aimerez aussi