Récemment, s’est construit un constat : des messages de phishing jouent sur la peur des virus. Il y a trois angles, économique, financier, et social, qui renvoient aux liens entre pays (Inter-Country Ties), une des caractéristiques de la Cyber Diplomatie pouvant constituer un lien entre le cybermonde et le (corona)virus.

CYBER ?

Décoder clairement ces termes en les remettant dans leur contexte de base :
Le cybermonde ou le cyberespace désigne le monde informatique virtuel, et plus précisément, est un support électronique utilisé à partir d’un réseau informatique mondial pour faciliter la communication en ligne.
La Cyber Diplomatie se réfère à l’utilisation des questions diplomatique autant que des questions du domaine cyber/digital pour résoudre les problèmes du cyberespace (Riordan, 2016).

  • Les coronavirus (CoV) sont une grande famille de virus qui provoquent des maladies allant du simple rhume à des maladies plus graves telles que le syndrome respiratoire du Moyen-Orient (MERS-CoV) et le syndrome respiratoire aigu sévère (SARS-CoV).
    Un nouveau coronavirus (nCoV) est une nouvelle souche n’ayant pas encore été identifiée chez l’homme. COVID-19 est la maladie infectieuse causée par le coronavirus le plus récemment découvert.
    Ce nouveau virus et cette maladie étaient inconnus avant le début de l’épidémie à Wuhan, en Chine, en décembre 2019. Depuis le 30 janvier 2020, l’épidémie de COVID-19 a été déclarée urgence de santé publique de portée internationale.
  • Le cyberespace est un lieu où l’Internet prospère et où les individus peuvent en tirer profit, interagir entre eux, etc.
    Toutes sortes d’actualités, d’informations, d’articles rassemblés sur le coronavirus (COVID-19) se répandent sur l’Internet. Cela inclut les chaînes de télévision (nationales et internationales) et les médias sociaux, c’est-à-dire plus généralement le cyberespace.
  • Le problème est que des propos de cette nature, issus de cette épidémie, suscitent la peur et le chaos dans le monde entier, et dans ce monde hyper- et interconnecté dans lequel nous vivons. Par conséquent, cela déclenche beaucoup de difficultés et de problèmes d’une autre nature découlant du cyberespace.

Comment le (corona)virus se propage-t-il dans le cybermonde ?

  • Trois angles d’analyse possibles sont mis en évidence : social, économique, financier. Comme ces composantes sont liées, voire interdépendantes, il existe des aspects importants de la situation actuelle. En effet, suite à la nouvelle de l’ampleur du virus, cela a un intérêt au sein de divers secteurs intrinsèquement corrélés.
    Elle va au-delà des relations diplomatiques à entretenir pour maintenir les liens commerciaux dans les différents pays. Par exemple, il peut s’agir d’informations liées au cyberespace qui se sont rapidement développées, conduisant à des situations complexes. Il peut s’agir du type de régime ou de système politique en place ayant un niveau et une dimension plus élevés.

Au niveau économique

Cela a un impact sur les grandes entreprises telles que les GAFAM (Google, Amazon, Facebook, Apple et Microsoft).
Selon des articles récents sur Microsoft, ou encore Apple, par exemple, une explication donnée est qu’il y a des conséquences économiques apportées par le virus. Notamment, les entreprises doivent revoir à la baisse leurs profits et leurs prévisions (ventes, fabrication, production, etc.). En termes de cybersécurité, ces entreprises sont confrontées à des problèmes plus techniques en termes de violation de la sécurité.
Certes, la plupart de ces entreprises conseillent à leurs employés de travailler à domicile afin de limiter les interactions ou les risques de contaminations. Quelques membres du personnel sont sur place, ce qui réduit la présence et la vigilance de la prudence face à tous les types de cyberattaques.
De surcroît, un exemple de cyberattaques serait lié à la reprise de comptes professionnels d’une entreprise, via des logiciels malveillants. Par ailleurs, cela engendre des conséquences plurielles, à savoir une perte financière, une perte économique et une perte d’Internet Protocol (IP).
En d’autres termes, la situation actuelle va au-delà de l’épidémie de COVID-19. Elle implique bien plus de problèmes et de difficultés qui se développent de manière exponentielle.

Au niveau financier

La chute majeure des marchés boursiers à Wall Street a été étroitement liée aux apports du virus.
En effet, la Chine étant l’épicentre de la maladie, cela a affecté massivement les aspects commerciaux.
En particulier, il y a eu un impact au niveau des importations et des exportations.
D’autre part, il y a également eu un impact au niveau des stocks de voyages. Cela comprend la désertification des aéroports, et l’annulation de nombreux vols et voyages dans le monde entier. Ce qui indique des pertes énormes sur le plan financier et économique.
Certains experts ont rapporté que cette récession a été encore pire que la crise de 2008 (bulle financière). Certes, puisque les investisseurs cherchent à acheter, les craintes de virus écrasent les secteurs les uns après les autres.

Au niveau social

Les pirates informatiques et les cybercriminels ont récemment pris cette nouvelle à leur avantage. Ils diffusent des tentatives de messages de phishing jouant sur la peur des virus.
Cela impacte les civils, les victimes, et les populations du monde entier, transgressant toutes les frontières du monde. Ils en tirent le meilleur parti. Ils utilisent le virus pour poursuivre une toute nouvelle alternative à leurs activités, comme un catalyseur de contenus malveillants.

L’apport de la Cyber Diplomatie : expertise et pilier

  • L’une des caractéristiques de la Cyber Diplomatie – liens entre pays – serait un lien entre le cybermonde et les (corona)virus. Cela concerne les effets induits sur les accords commerciaux et les relations diplomatiques. Cela inclue les États, les Organisations Inter-Gouvernementales (OIG) ou Non-Gouvernementales (ONG), les industries, etc.
    Effectivement, ce lien interprétrait comme une situation transcendant les relations diplomatiques à entretenir pour maintenir les liens commerciaux entre pays.
  • Une stratégie de désinformation existe depuis le départ ayant amené la situation globale d’un état épidémique à un état pandémique. Elle va au-delà des relations diplomatiques à entretenir pour maintenir les liens commerciaux dans les différents pays.
    En outre, les informations liées au cyberespace ont rapidement franchi les barrières et conduit à des situations complexes.

(Crédit photo US Department of State, Image URL)

Vous aimerez aussi