Le bipartisme espagnol qui datait de la fin de la dictature franquiste a pris fin le week-end dernier, quand les tout nouveaux partis Ciudadanos (« Citoyens ») et surtout Podemos (« Nous Pouvons ») ont bousculé dans les urnes les vieillissants partis traditionnels.

Crédit Herji

Crédit Herji

Suisse -mais pas petit-, je parle français sans accent et j’ai pas de banquier dans ma famille. Je décale l’actu avec un peu d’insolence, de l’ironie et beaucoup de mauvaise foi. Satire de tous les côtés!

Vous aimerez aussi