A la suite de la série d’attentats ayant touché Paris le 13 novembre, le président français François Hollande a effectué de nombreux rendez-vous diplomatiques, afin de former une coalition la plus large possible, en vue de procéder à des attaques sur les positions de Daesh en Syrie. Le chef de l’Etat a effectué dans ce contexte un rapprochement avec Vladimir Poutine, allié de Bashar Al-Assad, ce qui pourrait par ricochet mettre ce dernier à l’abri de ses responsabilités dans le conflit Syrien.

Crédit Seldoon

Crédit Seldoon

 

Vous aimerez aussi