Encerclés par la police, ces militants seront arrêtés et conduits au commissariat. Ils ont recours à plusieurs techniques pour empêcher leur identification : pas de papiers d'identité, maquillage sur le visage et glue sur les doigts pour éviter les reconnaissances faciale et digitale. De ce fait, ajouté à leur nombre très élevé, la police ne pourra pas les identifier. Ils seront relâchés sans poursuites après quelques heures. Crédit Alexis Dumont.

(Français) Ende Gelände : « la désobéissance pour la justice »

Desculpe, este conteúdo só está disponível em Francês, Inglês (Eua), Espanhol Europeu, Alemão, Italiano e 中文.

Você também pode gostar