Il y a deux mois, à l’occasion du G7, lorsque la présidence française plaçait au cœur des négociations la situation de la forêt amazonienne.

Vous aimerez aussi