Homosexuels en Algérie : une communauté invisibilisée

En Algérie, la loi peut punir de deux mois à deux ans de prison et d’une amende de 500 à 2000 dinars (soit 4 à 14 euros) « tout coupable d’un acte d’homosexualité ». En effet, l’homosexualité est considérée comme un délit, incompatible avec les valeurs morales, sociétales et religieuses du peuple algérien. Aucune campagne […]

Lire plus