À propos du discours destructeur géorgien

– « 20 % de mon pays est occupé par la Russie » – et le restera… si le discours géorgien ne change pas. Traduit par Claire Tholozan Quiconque s’étant déjà rendu en Géorgie aura certainement remarqué cette phrase. Cette expression sans équivoque a été lancée ces dernières années lors d’une campagne qui a résonné dans […]

Lire plus