Trente ans après l’explosion de la centrale nucléaire de Tchernobyl en Ukraine, le 26 avril 1986, et cinq ans après celle de Fukushima au Japon, la transition énergétique vers les énergies renouvelables est lente, surtout en France. Pourtant, une des promesses de campagne de François Hollande en 2012 était de réduire de 50 % la part du nucléaire dans la production d’énergie française. Son mandat touche bientôt à sa fin et aucune centrale n’a été fermée en cinq ans, tandis que les voisins belge, suisse et allemand redoutent une catastrophe imminente à leurs portes.

Crédit : Lucie

Crédit : Lucie

Étudiante en science politique, curieuse, je (re)dessine le monde avec légèreté.

Vous aimerez aussi