Top 10 des initiatives durables autour du monde

« 2016 en 366 initiatives pour réinventer notre monde ». C’est le titre choisi par Efficycle, un média spécialisé dans l’actualité du développement durable, pour son hors-série annuel. Florilège.

Les initiatives fleurissent aux quatre coins de la planète. Du Mexique à la Thaïlande en passant par les États-Unis, de nombreux projets sont conçus dans l’idée de tendre vers un mode de vie plus respectueux de l’environnement. Les actions de préservation des ressources, la production d’énergies renouvelables et la solidarité sont les thématiques centrales de ce hors-série. Le fascicule a été élaboré grâce à une veille quotidienne de la rédaction d’Efficycle au cours de l’année 2016. L’objectif était de recenser le plus grand nombre possible de ces initiatives durables ingénieuses. Le Journal International vous propose une sélection de dix projets innovants.

N°10. Belgique : NewB Card –  La plus viable

Goodpay, c’est une carte biodégradable faite à partir de maïs qui permet d’évaluer si notre comportement est bon pour l’environnement. Ce moyen de paiement permet de ne pas se retrouver à découvert et offre la possibilité de régler ses achats de façon anonyme. Lors de chaque achat, 5 centimes sont reversés à une bonne cause sans que cela soit aux frais du consommateur. La NewB Card est parmi les cartes prépayées les moins chères en Belgique. Elle est même gratuite si elle est utilisée de façon régulière.

N°9. Canada : Crystal Green Energy – La plus éclairée

La start-up canadienne Crystal Green Energy a conçu un panneau solaire ultra-performant à Sudbury, dans la province de l’Ontario. Il a été testé l’an dernier aux Etats-Unis, à Tucson en Arizona, une région particulièrement ensoleillée à la frontière du Mexique. Constitué de 9 « ampoules », il serait environ 40 % plus efficace que les panneaux solaires standard. Ce dispositif pourrait s’adapter au mouvement du soleil au cours de la journée afin de maximiser ses performances, notamment dans des régions où l’ensoleillement est plus faible. Son coût reste élevé. Il demeure à l’état de prototype.

N°8. Pays-Bas : Dobberend Bos – La plus improbable

Inspirée par le projet du designer et artiste Jorge Bakker, « In search of habitus » (2012), une forêt flottante ou « Dobberend Bos », en néerlandais a été inaugurée le 16 mars dernier à Rotterdam, aux Pays-Bas. Les flotteurs sont fait avec d’anciennes bouées utilisées dans le port de la ville, recyclées pour l’occasion. L’installation, qui comporte une vingtaine d’arbres, pose la question de la place de la nature en ville.

N°7. Mexique : Eco Domum – La plus originale

« Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme ». La maxime attribuée à Lavoisier s’applique à merveille à cette start-up basée dans l’État de Puebla, au sud du Mexique. Eco Domum collecte les déchets plastiques pour élaborer de grands panneaux. Ils serviront de matériau de base pour élaborer les murs et le toit de maisons de 40m2 environ. Ces habitations bon marché sont ensuite proposées à des familles à faible revenu, pour la modique somme de 5 000 pesos (250 € environ).

Vol de flamants. Image d'illustration. Crédit Mihajov.

Vol de flamants. Image d’illustration. Crédit Mihajov.

N°6. Tour du Monde : Sailing For Change – La plus ambitieuse

Brendan Goumon, Igor Cottin, Joaquim Manuel et Robin Chenel, quatre Français d’origine bretonne, sont partis pour un tour du monde « zéro déchet ». Leur association Sailing for change (« naviguer pour la changement ») porte bien son nom. Ils sont partis pour deux ans de navigation avec la fondation Ellen MacArthur (célèbre navigatrice), parrainés par la papesse du « zéro déchet », Béa Johnson. Sur leur voilier, en autonomie énergétique totale, ils réalisent une étude de la pollution marine, en partenariat avec des organismes scientifiques et des associations.

N°5. Thaïlande : Phi Suea – La plus prometteuse

Phi Suea est le premier complexe de maison solaire-hydrogène autosuffisante. Ce projet a été lancé à Chiang Mai, au nord de la Thaïlande, le 29 janvier 2016. Il s’inscrit dans la lignée du développement spectaculaire de l’habitat écologique. Phi Suea se veut indépendant des aléas météorologiques et autonome 24h/24. Ces maisons familiales comportent un jardin en permaculture et de grandes vitres en double-vitrage.

N°4. États-Unis : The Perennial – La plus gourmande

C’est « the place to be » à San Francisco. The Perennial est un bar-restaurant, créé par un couple d’américains Anthony Myint et Karen Leibowitz. Ne vous arrêtez pas à son design épuré et sa déco tendance, The Perennial est un espace pensé de A à Z comme un lieu respectueux de l’environnement. Le restaurant pratique l’aquaponie, une forme d’aquaculture qui associe en « symbiose » culture de végétaux et élevage de poissons. La viande est produite localement. The Perennial est entièrement conçu pour minimiser l’impact du restaurant sur la planète.

« On s’est concentré sur la minimisation de notre impact sur l’environnent » Karen Leibowitz pour Tasting Table

N°3. Bali : Bye Bye Plastic Bags – La plus émouvante

Deux sœurs âgées de 10 et 12 ans, Isabel et Melati Wijsen, sont à l’origine du projet Bye Bye Plastic Bags. L’an dernier, elles appelaient dans une courte vidéo à promulguer une loi interdisant la production et la vente de sacs plastiques. « 1 000m3 de sacs plastiques sont produits chaque jour à Bali », rappellent-elles. L’île aux paysages de rêve est minée par une mauvaise gestion des déchets et une surproduction de contenants en plastique. Les sœurs tentent de mobiliser via une pétition disponible en ligne où elles ont déjà rassemblé plus de 71 000 signatures. Leur engagement a été soutenu par les ambassadeurs d’Australie et du Canada.

N°2. Pays-Bas : Fruitleather – La plus chic

Et si la tendance de demain était… le Fruitleather. Cette matière textile imaginée par des étudiants en design de l’Académie Willem de Kooning de Rotterdam est créée à partir de déchets alimentaires. Le résultat ? Une matière très proche du cuir baptisée « Fruitleather » ou « cuir de fruit », très résistante. Sacs, chaussures ou éléments de décoration peuvent être élaborés grâce à ce processus. Une façon originale de lutter contre le gaspillage alimentaire.

N°1. États-Unis : Brooklyn Microgrid – La plus innovante

Une start-up américaine, TransActive Grid, a développé un système de « microgrid ». Il s’agit d’un réseau connecté d’énergie produite localement. Le système fonctionne avec les panneaux solaires installés sur les toits de Brooklyn, l’arrondissement le plus peuplé de New York. La production est achetée ou vendue suivant les besoins en énergie de chacun via un logiciel nommé Ethereum. Le concept favorise la production d’une énergie durable et permet de créer du lien entre les habitants du quartier.

Vous aimerez aussi