Depuis quelques semaines, plusieurs manifestations visant les immigrés se sont déroulées dans les grandes villes d’Afrique du Sud. Nigérians, Congolais, Pakistanais, Zimbabwéens et autres ressortissants étrangers ont été visés par des attaques verbales et physiques de la part de Sud-africains. Ces derniers les accusent d’être responsables de la criminalité, du chômage ou encore des trafics de drogue.

Sur le panneau : « citoyens sud-africains seulement ». Crédit Louis Bertrand.

Vous aimerez aussi