Volgograd – Martyre et héroïne

Article publié le 28 octobre 2018 par Continent Russie, blog partenaire du Journal International


Volgograd n’est autre que l’ancienne Stalingrad, théâtre de l’une des plus terribles batailles de l’histoire. Les affrontements ayant éclaté ici en 1942-1943 ont profondément marqué cette « ville héros », au sein de laquelle ne subsistent malheureusement que peu de bâtiments historiques.

Étroite mais s’étirant sur plus de 50 kilomètres le long de la Volga, cette mégalopole d’un million d’habitants ne se distingue par conséquent pas par son architecture. Ainsi, si le centre-ville abrite quelques remarquables rues et avenues de style stalinien, à Volgograd règnent tout de même en maîtres les khrouchtchevki (barres d’immeubles typiques des années 60) et baraques en bois.

Volgograd

S’y trouvent cependant divers lieux dignes d’intérêt, et notamment la célèbre statue de la Mère-Patrie, inaugurée en 1967 et s’imposant comme le plus haut monument de Russie, mais également comme la 10ème plus grande statue au monde (deux fois plus haute que la statue de la Liberté par exemple), les 9 premières étant situées en Asie. S’y dresse en outre la plus haute statue de Lénine.

Il est également possible d’y découvrir un complexe historique consacré à la Seconde Guerre mondiale et bâti autour des ruines du moulin à vapeur Gerhardt, vestige emblématique du conflit.

Erwann Peñsec

Vous aimerez aussi