Depuis plusieurs mois et malgré le gouvernement de coalition constitué par Robert Mugabe, l’opposition s’organise au Zimbabwe en vue des prochaines élections générales de 2018. L’issue du scrutin demeure conditionnée par les volontés du Président. Celui-ci, âgé de 93 ans, est en place depuis 1987. L’Afrique du Sud voisine, soutien historique du chef de l’État, conserve un œil attentif sur la situation. Le marché zimbabwéen constitue un important terrain d’action potentiel pour les compagnies sud-africaines.

« – On doit le virer ! – Bien sûr, et après…? – [sur le vautour] compagnies sud-africaines ». Crédit Louis Bertrand.

Dessinateur au Journal International depuis septembre 2016.

Vous aimerez aussi