Le monde n’a pas encore dévoilé toutes ses richesses. De nombreux espaces, constituant des réserves de biodiversité uniques, restent vierges de tout chantier humain. Face à l’épuisement des ressources naturelles, l’Homme repousse ses limites et accède à des endroits de plus en plus reculés du globe terrestre. Ces « terres rares » pourraient être son passeport de vie pour les siècles à venir. Pendant une semaine, Le Journal International vous propose un passage en revue. La chasse aux trésors ne fait que commencer…

Précédemment dans ce dossier…

Partie 1/5 : « Sous l’océan… »

Partie 2/5 : « Antarctique, Arctique… par delà les glaciers »

Partie 3/5 : « Au cœur de la forêt vierge »

Partie 4/5 : « Les mondes perdus du continent africain »

La vie souterraine échappe à la connaissance humaine. Sous les montagnes et sous la roche, des ressources essentielles et utilisables restent dans l’ombre. Le continent asiatique recouvre de profondes cavités naturelles qui fondent le paysage.

En Chine centrale et méridionale, les reliefs karstiques sont des phénomènes naturels extraordinaires. Ces grottes sont riches en minéraux comme le charbon – utilisé pour le chauffage – et le nitrate. Les ressources en eau sont utilisées pour l’irrigation de barrages et l’eau potable. Le potentiel industriel est grand avec l’hydroélectricité, mais aussi la possibilité d’installer des éoliennes dans les cavités. Les gisements dits paléo-karstiques recèlent de pyrite, de phosphorite et de limonite. Certaines régions sont également propices à l’extraction de sel et de gaz naturel. Les montagnes qui s’y forment ont façonnées le paysage. En temps de guerre, elles ont été de précieux abris pour les hommes.

Li River Hill (Chine) et les montagnes karstiques. Crédit Grey World.

Li River Hill (Chine) et les montagnes karstiques. Crédit Grey World.

Une véritable jungle sous terre

La surexploitation entraîne la pollution des eaux et de l’air, la déforestation et l’érosion des sols. Les locaux sont les protagonistes de cette situation. La population y est particulièrement pauvre et agraire. Aujourd’hui, les karsts des provinces chinoises sont classés au patrimoine mondial de l’Unesco. Ils font l’objet de programmes gouvernementaux destinés à les protéger et les entretenir. Des pillages y ont encore lieu. Le potentiel immense des sols motive les forages, en dépit des restrictions.

Au Vietnam, la plus grande cave souterraine au monde avait été découverte à l’aube du XXIème siècle. Hang Soon Dong, la « caverne de la montagne », s’étale sur plus de quatre kilomètres. Percée par deux entrées de lumière extérieure, elle contient une jungle dense et une rivière souterraine. La faune et la flore s’y développent jusque dans les multiples cavités adjacentes. La caverne abrite un certain nombre de cristaux de carbonate de calcium. Les premières excursions ont été lancées il y a seulement quelques années.

Jusqu’au bout du monde…

Tant de territoires nous sont encore inconnus et constituent des réservoirs de richesses insoupçonnées. La Bolivie et son « or blanc », le lithium, apparaît comme un nouvel enjeu énergétique. Les sables bitumineux sont en train de faire du Canada un poids lourd dans la production de pétrole. Mais la course aux ressources n’est pas que terrestre, la conquête spatiale serait en train de devenir le nouvel eldorado.

Vous aimerez aussi